Comment arrêter de fumer grâce à la sophrologie

Comment arrêter de fumer grâce à la sophrologie

La sophrologie est connue pour ses nombreux bienfaits et ses techniques particulières. Celle-ci est très répandue, et permet de soulager les douleurs. On l’utilise également pour les fumeurs qui désirent arrêter de fumer.

La sophrologie comme moyen pour arrêter de fumer

La sophrologie est avant tout un traitement complémentaire pour arrêter de fumer. Il ne substitue en aucun cas l’avis et le traitement du médecin traitant. Elle permet d’agir sur l’une des différentes phases d’arrêt du tabac : la préparation à l’arrêt, le suivi pendant la période de sevrage, ou la période post-sevrage si l’on sent qu’une rechute est imminente. Pour ce faire, un accompagnement à l’aide de quelques séances de sophrologie en entretien est conseillé. Avant de commencer la thérapie, le thérapeute et le patient doivent effectuer un entretien préalable appelé « anamnèse ». Elle dure environ entre 1h30 et 2h. Elle permet de recueillir le plus d’informations possibles sur le patient pour préparer ses futures séances, et ainsi pour mieux l’aider dans son cheminement., grâce à l’établissement de son profil. On déterminera entre autre le nombre de cigarettes que le patient fume par jour, les raisons qui l’ont poussé à commencé, la durée de son tabagisme, son niveau de dépendance à la nicotine, et le plus important les raisons qui l’ont poussé à arrêter. Les séances qui suivent seront encore précédées de petits entretiens pour faire le point avec le patient, afin de savoir où il en est dans son processus. On peut également faire appel à des substituts nicotiniques comme la cigarette électronique. Cette méthode se répand de plus en plus, et elle comporte de nombreux avantages. Elle contient un e-liquide, dont les composants sont moins nocifs pour les fumeurs et les non fumeurs. Ce liquide est également personnalisable, avec possibilité d’ajouter des saveurs.

Déroulement d’une séance en vue d’arrêter le tabac

En sophrologie, le patient est toujours amené à communiquer avec son thérapeute. Celui-ci le guide avec sa voix et ses indications. La séance commence donc par un bref entretien pour une mise au point sur la progression du patient dans sa volonté d’arrêter de fumer, et les résultats qu’il a déjà ressenti. Ensuite, le patient est amené à faire de la relaxation. Si le patient est plongé en « état sophroliminal », il ne perd pas conscience, mais est juste en état de relaxation intense. Cela lui permet de lâcher les diverses tensions présentes dans son corps, et d’être réceptif aux suggestions positives du thérapeute qui l’aideront à arrêter de fumer. Ces suggestions ont pour objectif de modifier les images mentales du patient par rapport à ses habitudes de fumeur. Il est à noter que la séance de sophrologie pour arrêter de fumer est individuelle, adaptée selon le niveau de dépendance de chaque patient. L’action de cette méthode pendant le sevrage tabagique sur la dépendance psychologique est plus important que son action sur la dépendance physique. Si le patient ne se sent pas débarrassé totalement de son envie de fumer, il peut recourir à d’autres méthodes comme la cigarette électronique, afin de ne pas retomber dans le tabagisme. L’e-liquide contenu dans cet appareil donne en effet la sensation d’avoir fumé, grâce à sa composition moins dangereuse.

 

 

Ce contenu a été publié dans ARTICLES, Sophrologie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *