Archives mensuelles : mai 2012

Un relaxologue, c’est …

Un relaxologue, c’est ….
…. c’est un spécialiste professionnel des approches et méthodes de relaxation au sens large du terme. Il accompagne notamment ses clients à retrouver ou découvrir en eux des espaces de bien-être et de profonde détente.

Les techniques employées sont des pratiques simples. Elles utilisent différentes méthodes de Relaxation, de Sophrologie, de conscience respiratoire, de travail psycho-corporel, de techniques de visualisation mentale et créatrice ainsi que d’autre pratiques encore …. selon la spécificité de chaque relaxologue (formation, compétences, qualités d’être). Il pourra également être amené à utiliser des outils d’expression de soi.

Le relaxologue est donc un praticien professionnel du développement personnel, de l’accompagnement individualisé à l’animation de groupe. Il est aussi pédagogue en ce sens qu’il transmet ses pratiques dans un souci d’autonomisation de la personne.

Le relaxologue propose à ses clients de se réapproprier la relation à leur corps, à développer leur écoute d’eux-mêmes, à utiliser positivement le mental, à gérer les états internes négatifs ou limitants.  Il accompagne la personne à la mise en place de cela dans le vécu de sa réalité quotidienne.

En somme, le relaxologue favorise la remise en liberté des potentiels bloqués ou freinés dans leurs expressions spontanées !–

La Sophrologie, Qu’est ce que c’est?

La Sophrologie, Qu’est ce que c’est?

Elle se pratique en séance individuelle ou collective, en tenue confortable. Debout, assis ou allongé, on apprend à se détendre par la respiration et la visualisation de chaque partie du corps, guidé par la voix du sophrologue. On accède ainsi à un état proche du sommeil, serein. Le stress est réduit, ainsi que ses effets néfastes tels que manque de confiance en soi, somatisation… Elle permet aussi de se préparer aux défis de la vie : examen, accouchement… On devient peu à peu plus positif, et on gagne en discernement et en capacité d’adaptation.

– cliquer içi pour télécharger un fichier audio avec une séance sophrologie de base

Dossier thématique “La respiration un allié à découvrir”

INTRODUCTION

la respiration naturelle
Aujourd’hui nous évoluons dans un contexte de “ stress ” quasi – permanent qui empêche de respirer correctement. La respiration naturelle du nourrisson dite “ abdominale ” se perd peu à peu  au cours de l’évolution et devient thoracique constituée de respirations courtes et irrégulières et les poumons ne se remplissent qu’à moitié.

Des chercheurs ont observé la respiration des nouveau-nés, celles des peuples qui vivent en harmonie avec la nature, la respiration du dormeur profond ; et encorecelle des animaux en liberté dans la nature. Tous respirent spontanément par l’abdomen.

En vu de ce constat,  il me paraît donc important de découvrir cet allié qui est la respiration et de réapprendre à descendre son respiration..

à quoi ça sert ?
La respiration est lié à la vie. Du premier cri du nouveau-né jusqu’au dernier soupir, la vie est liée à ce souffle.

On vit comme l’on respire. Certains chercheurs ont observé que dans la vie et la nature, ceux qui respirent vite vivent moins longtemps que ceux qui ont une respiration plus lente.
Nombreux physiologistes ont confirmé que les changement positifs qui apparaissent dans les fonctions corporelles grâce à la respiration ; amélioration de l’appareil respiratoire, du système digestif, cardio-vasculaire, nerveux et glandulaire.
La respiration correcte est la clé de l’équilibre nerveux et que son apprentissage est indispensable pour apaiser l’excitation du système sympathique de l’éveil dont le tonus exagéré est une des causes principales des difficultés d’endormissement.

Respirer c’est vivre. Ceci est un fait que confirme l’étude de la physiologie respiratoire. L’homme peut vivre survivre un certain temps sans manger, sans boire, dans dormir, mais il meurt aussitôt qu’il ne peut respirer. La vie de l’homme et surtout sa vitalité dépendent non seulement de la respiration mais de la façon dont il respire. Le contrôle respiratoire préserve des maladies , prolonge la vie en accroissant la résistance de l’organisme. Une respiration pauvre ou incomplète prépare le terrain à la maladie tandis qu’une respiration profonde met en jeu toutes les cellules des poumons.

respiration et émotion
La respiration est la seule fonction dépendante du système neuro-végétatif que l’homme puisse maîtriser.
D’un point de vue psychologique, la relation entre respiration et état émotionnel n’est plus à prouver. Dans le cadre de la gestion émotionnel, l’important est de constater que cette relation est bilatérale :
– La vie psychique influe sur la respiration.
– La respiration influe sur la vie psychique.

Toute perturbation mentale est immédiatement suivie d’une perturbation de notre respiration. Quand nous sommes énervés, en colère, ou sous l’influence d’un émotion forte, nous pouvons constater que notre respiration devient restreinte et irrégulière. Une respiration rythmique et ample est, au contraire, signe d’équinamité et de sérénité. En respirant profondément et régulièrement on peut très facilement contrôler la condition perturbée.

Par la pratique de certains exercices respiratoires on peut agir sur le mental et le contrôle des émotions ce qui peut être un allié intéressant dans des situations particulières ( événement stressant, prise de parole …..).

La respiration est une activité vitale accessible au contrôle conscient. Ses implications dans la quasi-totalité des activités humaines en font un outil de choix dans les techniques de self-contrôle, d’hygiène, de thérapie et de développement personnel.
Revenir a une respiration naturelle, c’est tout d’abord respirer calmement et profondément en aidant l’air à pénétrer et en l’aidant à s’expulser.
Pour ce faire, il tout d’abord prend conscience des différentes types de respiration.
ETYMOLOGIE
Le terme respiration qui vient du verbe latin “spirare“(respirer), comporte un double sens qui le met en rapport d’un côté avec le vent, l’air, et d’un autre côté avec l’esprit.

Le mot “ spiritus ” veut dire souffle ou vent. Le rapprochement de ces deux sens existe dans beaucoup de langues. La bible nous dit qu’après avoir façonné un être humain avec de la boue,  Dieu  “ lui insuffla dans les narines le souffle de vie(ruach) et cet homme devint un être vivant ”. On pourrait dire autant de “ pneuma ” en grec, “ ka ” en égyptien, “ prana ” en sanscrit, “ chi ” en chinois, “ ki ” en Japonais, ”yi ” ou “ hai ” chez les indiens d’Amérique du nord. En somme la respiration est associé avec  le souffle, l’air, le vent mais aussi avec l’esprit, l’âme, l’énergie, le mouvement et la vie.

pour télécharger le dossier complet cliquer içi